Performance globale, RSE et ISO 26 000

RSE pour les TPE-PME

Pour garder son temps d’avance et rester un acteur incontournable pour la RSE des TPE-PME, le CJD s’est engagé dans un travail d’analyse de concordance et de compatibilité de la Performance globale, et des outils opérationnels associés, avec les lignes directrices de la norme ISO 26000. L’objectif est d’aboutir à ce que toute entreprise qui mène une démarche de Performance globale puisse systématiquement inscrire leur démarche au regard de l’ ISO 26000.

Plus de 500 experts de 92 pays ont planché pendant 6 ans pour aboutir à cette norme « hors norme » : un texte de référence, reconnu au niveau international, qui définit un cadre unique pour permettre à tous types d’organisations à travers le monde de partager une approche harmonisée de la responsabilité sociétale.

UNE NORME MONDIALE

Depuis le 1er novembre 2010, un référentiel mondial de la Responsabilité sociétale existe enfin, qui va permettre de mieux baliser ce qu’est la contribution d’une organisation ou d’une entreprise au développement durable : c’est la norme ISO 26000.

La norme repose sur deux principes fondamentaux qui sont la volonté de l’organisation (institution, entreprise, association) d’assumer d’une part, la responsabilité de l’impact de ses décisions et de ses activités sur la société et sur l’environnement, d’autre part d’en rendre compte.

Cette responsabilité se traduit par un comportement éthique et transparent qui :

-       Contribue au développement durable, y compris à la santé et au bien-être de la société.

-       Prend en compte les attentes des parties prenantes.

-       Respecte les lois en vigueur et est compatible avec les normes internationales.

-       Est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en oeuvre dans ses relations.

UNE CONVERGENCE AVEC LA PERFORMANCE GLOBALE

Cette norme, qui propose une approche harmonisée et mondiale de la responsabilité sociétale, arrive donc au bon moment pour le CJD. Elle lui donne raison en « validant » les réflexions et les travaux novateurs, entamés depuis 2002, autour de la Performance globale comme déclinaison du concept de développement durable en entreprise, en particulier dans les PME-TPE. Et elle le conduit à revisiter et à consolider sa vision de la Performance globale.

Le mouvement affirme ainsi que la responsabilité sociétale n’est pas que l’affaire des grandes entreprises. En ce sens, elle s’inscrit parfaitement dans les défis de la Stratégie nationale de développement durable 2010-2013 « Vers une économie verte et équitable », adoptée par le Comité interministériel pour le développement durable le 27 juillet 2010, qui reconnaît et soutient les engagements de certains dirigeants de PME, « de plus en plus nombreux à revendiquer une Performance globale associant réussite économique, respect de l’environnement et participation au bien-être social ».

Témoignages

Le diagnostic Performance globale nous a été indispensable depuis le début de notre démarche RSE. Nous le mettons à jour régulièrement et il nous permet de piloter notre démarche en interne.

Nicolas Schiller, Sofibo Emballages, Saint Dizier (Haute Marne), 15 salariés.

Chiffres clés

2017
15 ans de la Performance globale

6000
Dirigeants ont rempli leur Diagnostic Performance Globale

4500
JD en 2017